FRANCE : Consultation publique : évaluation des risques cumulés (ERC) des pesticides

L’EFSA lance une consultation publique portant sur les évaluations pilotes des risques pour l’homme liés aux résidus de pesticides multiples dans l’alimentation.

Les parties intéressées peuvent soumettre leurs observations jusqu’au 15 novembre 2019 sur les deux évaluations suivantes : évaluation des effets chroniques sur le système thyroïdien et évaluation des effets aigus sur le système nerveux.

 

Ces évaluations ont été menées selon un processus séquentiel :

La première étape a été la création de « groupes d’évaluation cumulative » (GEC ou CAGs) de pesticides pour leurs effets sur le système nerveux et la thyroïde. Cette méthodologie repose sur l’hypothèse que des pesticides qui provoquent les mêmes effets spécifiques peuvent engendrer une toxicité cumulée.

Establishment of cumulative assessment groups of pesticides for their effects on the nervous system

Tous les effets des pesticides sur le système nerveux ont été examinés et il a été constaté que cinq répondaient aux critères établis par le groupe scientifique du PPR et pouvaient être pris en compte dans l’ERC (ou CRA).

Deux GEC (inhibition de l’AChE du cerveau et/ou des érythrocytes et altérations fonctionnelles de la division motrice) ont été jugés suffisants pour couvrir les risques cumulés associés aux cinq effets spécifiques.

Establishment of cumulative assessment groups of pesticides for their effects on the thyroid

Tous les effets des pesticides sur la thyroïde ont été examinés et il a été constaté que deux répondaient aux critères établis par le groupe scientifique du PPR et pouvaient être pris en compte dans l’ERC (hypothyroïdie et hypertrophie des cellules C, hyperplasie et néoplasie).

 

Pour la deuxième étape, des évaluations de l’exposition cumulative ont été réalisées à l’aide d’une modélisation probabiliste avec deux logiciels différents (MCRA et SAS®). Les deux outils ont produit des résultats presque identiques et les différences observées sont principalement attribuées à l’effet aléatoire de la modélisation probabiliste. Ces différences mineures n’ont aucune incidence sur le résultat de l’évaluation de l’exposition.

Logiciel MCRA (Monte Carlo Risk Assessment) :

Cumulative dietary exposure assessment of pesticides that have chronic effects on the thyroid using MCRA software

Cumulative dietary exposure assessment of pesticides that have acute effects on the nervous system using MCRA software

Logiciel SAS® :

Cumulative dietary exposure assessment of pesticides that have chronic effects on the thyroid using SAS® software

Cumulative dietary exposure assessment of pesticides that have acute effects on the nervous system using SAS® software

 

La troisième étape consistait en une caractérisation des risques cumulés, fondée sur les résultats des deux premières étapes et comprenant une analyse des incertitudes.

Les versions préliminaires de ces deux évaluations pilotes constituent l’aboutissement d’une collaboration pluriannuelle entre l’EFSA et l’Institut national pour la santé publique et l’environnement des Pays-Bas (RIVM) :

EFSA Scientific report – DRAFT Cumulative dietary risk characterisation of pesticides that have acute effects on the nervous system

Globalement, en tenant compte des données disponibles et des incertitudes inhérentes, il est conclu que l’exposition cumulée aux pesticides ayant des effets aigus sur le système nerveux ne dépasse pas le seuil réglementaire fixé par les responsables de la gestion des risques.

EFSA Scientific report – DRAFT Cumulative dietary risk characterisation of pesticides that have chronic effects on the thyroid

Globalement, en tenant compte des données disponibles et des incertitudes inhérentes, il est conclu que l’exposition cumulée aux pesticides ayant des effets chroniques sur la thyroïde ne dépasse pas le seuil de réglementaire fixé par les responsables de la gestion des risques.

 

La conclusion préliminaire générale pour les deux évaluations indique que le risque que représente pour le consommateur l’exposition cumulée par l’intermédiaire de l’alimentation est inférieur au seuil qui justifierait une action réglementaire et ce, pour tous les groupes de population couverts.

Le règlement de l’UE sur les limites maximales de pesticides dans les aliments (LMR) stipule que dans toute décision sur les LMR, les effets cumulés des pesticides doivent être pris en considération lorsque des méthodes permettant d’évaluer ces effets sont disponibles. En outre, le règlement relatif à la mise sur le marché de pesticides stipule que les pesticides ne devraient pas avoir d’effet nocif – y compris les effets cumulés – sur l’homme.

 

Pour plus d’informations :

Public consultation on the draft EFSA scientific reports on a cumulative dietary risk characterisation of pesticides that have acute effects on the nervous system and chronic effects on the thyroid

 

L’équipe de Lynxee consulting est à votre disposition pour répondre à vos questions.

Contactez-nous ! http://lynxee.consulting/contact/