EUROPE : Interdiction de néonicotinoïdes pour les usages en champ

En février 2018, l’EFSA a publié une mise à jour d’évaluations scientifiques pour les abeilles qui confirment le risque posé par trois néonicotinoïdes, l’imidaclopride, la clothianidine et le thiaméthoxame, dans le cadre de leurs utilisations comme traitement de semences et granulés. L’EFSA a présenté ses conclusions aux gestionnaires de risque de la Commission européenne et des Etats membres en mars 2018.

Le 27 avril 2018, les représentants des Etats membres du Comité permanent ont adopté la proposition de restrictions d’utilisation de la Commission pour ces trois substances néonicotinoïdes. Les restrictions acceptées vont au-delà des mesures déjà en place depuis 2013 (voir le Règlement (UE) N°485/2013). L’utilisation de ces trois substances sera interdite en plein champ et uniquement autorisée dans des serres permanentes où aucun contact avec les abeilles n’est attendu.

Le règlement sera adopté par la Commission européenne dans les prochaines semaines et sera applicable d’ici la fin de l’année.

En France, l’Anses a publié en mars 2018 son second rapport d’étape sur les alternatives à l’utilisation des produits phytopharmaceutiques contenant des néonicotinoïdes dont le rapport final sera publié au second trimestre 2018. Dans ce second rapport d’étape, les alternatives aux usages sur vigne, betterave industrielle et fourragère, céréales à paille, maïs et laitue ont été identifiées et des indicateurs de risques leur ont été appliqués. Concernant l’impact des néonicotinoïdes sur la santé humaine, l’expertise ne met pas en évidence d’effet nocif, pour les usages fixés par les autorisations de mise sur le marché. Toutefois, s’agissant du thiaclopride, compte tenu des caractéristiques de danger de la substance et de l’accroissement important de son utilisation, l’Agence recommande de réduire au maximum ses usages.

Pour aller plus loin :

European Commission: Neonicotinoids (en anglais)

Néonicotinoïdes : l’ANSES publie son second rapport d’étape

Nos articles précédents :

EUROPE : L’EFSA met à jour l’évaluation du risque des néonicotinoïdes pour les abeilles : le risque est confirmé

FRANCE : l’Anses préconise le renforcement des conditions d’utilisation des Néonicotinoïdes

L’équipe de Lynxee consulting est à votre disposition pour répondre à vos questions.

Contactez-nous ! http://lynxee.consulting/contact/